Quand le digital permet de moderniser sa gestion d’entreprise

 
Par Arnaud MAZARD chez DATA UPdate

Véritable révolution, le digital est à l’origine de forts bouleversements qui amènent les entreprises à repenser leurs processus de gestion traditionnels. Dans ce contexte, les fonctions finances et de direction générale sont particulièrement concernées par cette mouvance de fond. Preuve en est l’émergence de toute une industrie comme les fintechs et les legaltechs par exemple qui ont pour objectif de révolutionner la gestion financière et juridique de l’entreprise.

Une révolution rendue possible grâce aux données

Un point commun lié à la poussée exponentielle des projets orientés « pilotage opérationnel des entreprises » est leur capacité à analyser de très grands volumes de données et à les consolider pour donner de vrais indicateurs de performance. Il est alors possible de prendre des décisions pertinentes. Le Big data est (les mégadonnées sont) donc un réel allié pour les entreprises qui sauront en tirer parti et l’exploiter.

Consolidation, Bigdata et approche métier : les piliers d’une gouvernance moderne

L’objectif du digital en matière de gouvernance est donc de rendre simple une prise de décision tout en bénéficiant d’informations consolidées et fiables. Ce faisant, un chef d’entreprise ou un DAF pourra alors mener à bien ses opérations et ne pas avoir à réaliser un travail de fourmi pour consolider des données disparates et difficilement vérifiables et consolidables. N’oublions pas que sur des marchés de plus en plus concurrentiels, où la prise de décision doit être éclairée, il est important de prendre de l’avance sur ses concurrents en bénéficiant en temps réel du bon niveau d’information. Un challenge que connaissent bien de nombreux chefs d’entreprises.

Pour prendre un exemple concret, imaginons le cas d’école suivant : la conclusion d’un contrat avec un nouveau client. Très grisant, obtenir un nouveau marché peut aussi être une source de risque pour une entreprise. En effet, il est important de vérifier de nombreux critères sur son futur client : solvabilité, rentabilité, société qui ne connaît pas de problème de rating, etc.

Autant d’éléments qui permettront de s’assurer que les fondamentaux d’un partenariat viable sont réunis pour initier une collaboration. En ce sens, la nécessité de bénéficier d’indicateurs et de ratios fiables est stratégique. Pour autant, afin de les trouver, il faudra alors se lancer dans des recherches multiples, fastidieuses… À travers cet exemple pragmatique, on comprend alors parfaitement l’intérêt de la consolidation de données pour prendre ses décisions.

Vers une généralisation du pilotage nouvelle génération Globalement, le digital va donc se positionner comme un allié pour les fonctions exécutives des entreprises à l’image des DAF et des Directions générales. Au final, la notion de cockpit de pilotage si souvent présentée ces dernières années comme un but à atteindre semble enfin voir le jour et ouvrir de nouvelles perspectives durables, viables et adaptées aux nouveaux enjeux de gestion des entreprises.

par Arnaud MAZARD chez DATA UPdate